Maux de pieds durant la grossesse : causes et remèdes

Pharma Mag » Santé » Maux de pieds durant la grossesse : causes et remèdes

La période de grossesse est connue pour être, à la fois, un moment de bonheur et de douleurs musculaires. Ces dernières sont, généralement, dues aux transformations qu’apporte la grossesse sur l’organisme. Beaucoup trop souvent, les femmes enceintes se plaignent des douleurs au niveau de leurs pieds. Certaines fois, du fait que leurs pieds s’enflent. Alors, quelles peuvent bien en être la cause, mais aussi quels sont les remèdes ? 

L’œdème, la seule cause 

L’œdème est connu pour être une inflammation non douloureuse et est dû à une accumulation de liquide.

A découvrir également : Que faire contre les odeurs de pieds ?

D’une part, ce phénomène se produit à cause des changements hormonaux au cours de la grossesse. Également, en raison de la diminution du retour veineux vers les membres inférieurs. D’autre part, cela peut être dû à la quantité de sodium consommée par la femme enceinte et d’un manque d’eau dans son organisme. 

Cependant, que faire lorsque l’on a mal au pied ou que celui-ci s’enfle ?

A voir aussi : Acupression : de quoi s'agit-il ?

Les différents remèdes possibles

Il existe plusieurs techniques pour pouvoir palier à un quelconque mal de pied dû à une grossesse. Il y a : la nécessité de se chausser, de prendre soin de son pied, de faire une pause fraîcheur/chaleur et de faire exercer les pieds.

La nécessité de se chausser

Une étude a démontré que la grossesse a tendance à augmenter la pression et la durée exercée sur l’avant-pied. Cette modification de la pression et du temps de contact avec le sol, combinée au poids de la grossesse, peut aplatir les voûtes plantaires. Cette dernière peut entraîner un roulement des pieds vers l’intérieur (pronation) et une pression supplémentaire sur les ligaments du pied. Pire, cela peut occasionner une augmentation des risques de fasciste plantaire et de douleurs au talon. 

Il est donc primordial de bien se chausser pour obtenir le soutien nécessaire et réduire les douleurs. C’est pourquoi, le fait de se chausser est bien le levier sur lequel il est prépondérant de plus jouer. Alors, afin d’éviter tous types de douleurs aux pieds, il faut s’assurer de porter des chaussures adéquates. 

Il faut des chaussures qui assurent une stabilité au corps, l’amorti et en favorise un bon ajustement. Des chaussures qui favorisent une absorption des chocs et surtout qui sont conçues d’un matériau léger et respirant.

Pour ce faire, d’une part, il faut se rendre dans un magasin pour acheter une paire de chaussures qui correspond à la largeur et à la longueur de son pied. À ceci, il faut s’assurer avec le vendeur d’avoir suffisamment d’espace au niveau des orteils pour répondre au gonflement des pieds.

D’autre part, le port des talons n’est pas des plus conseillés. Toutefois, s’il est nécessaire d’en porter, il est conseillé de chercher des « talons confortables pour la grossesse », mais pas des talons hauts.

Au-delà de cette astuce, il est possible de simplement accorder de meilleurs soins aux pieds.

La nécessité d’accorder de meilleurs soins aux pieds

En raison du volume du ventre pendant la grossesse, il est difficile de choyer correctement les pieds et les ongles de pieds. Ce genre de circonstance peut donner lieu à l’apparition d’ongles incarnés et des talons fendillés.

Dans ce genre de cas, il faut demander de l’aide pour couper les ongles d’orteils ou pour appliquer de crèmes pour soulager les talons endoloris. Il est aussi conseillé de se rendre dans un salon de pédicure pour trouver l’aide adéquat. Cependant, il faut vérifier que le salon soit conforme aux normes de stérilisation et que les bacs de trempage sont désinfectés après chaque utilisation.

Entre autres, il est également possible d’apporter ses propres outils si l’on doute de la propreté de ceux utilisés dans le salon.  Par ailleurs, l’on peut carrément procéder à une pause fraicheur/chaleur.

L’importance de prendre une pause fraicheur/chaleur

Le froid est réputé être un excellent traitement pour réduire un gonflement. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il fait partie du protocole R.I.C.E en cas d’entorse de la cheville. En effet, le glaçage des pieds peut aider à réduire le gonflement, l’inflammation ou encore la douleur. Bien des fois, le bain de glace est aussi un excellent moyen pour parvenir à réduire l’inflammation ou encore la douleur des pieds.

Toutefois, l’on peut simplement faire de l’exercice.

La nécessité de faire des exercices

Un simple exercice peut permettre de lutter efficacement contre une douleur ou une inflammation de pieds. Pour ce faire, il faut juste utiliser, en position assise, une petite balle, de préférence, de tennis ou de golf. Il faudra alors la faire rouler tout doucement sur et sous les zones douloureuses du pied. 

Maux de pieds durant la grossesse : causes et remèdes

Retour en haut